La plainte de Henda en France

« Il m’a étranglée si fort que j’ai pensé que j’allais mourir »

« La situation que je pensais être très agréable et sympathique s’est transformée en cauchemar, raconte-telle. Il m’a littéralement sauté dessus. Je l’ai repoussé mais comme il est plus fort que moi, il m’a forcé puis il m’a frappé. Il m’a ensuite étranglé, j’ai vraiment cru mourir ce soir-là. Ensuite, il m’a violée. J’ai pleuré et il s’est moqué de moi en me disant: « pauvre petite fille! Tu ne savais pas ce qu’était un homme, et bien maintenant tu sais. C’est ce que tu voulais, non? ». Il m’a insulté et m’a dit qu’une femme qui n’est pas voilée mérite d’être violée« .

Je ne me suis pas méfiée, j’étais en confiance, j’ai fait une erreur. C’était comme si j’allais voir un grand frère. J’étais sous son emprise, il m’a manipulée. Quand j’ai frappé à la porte, mon cœur battait. Il m’a accueillie avec un plateau de gâteaux orientaux et m’en a proposé, j’ai refusé. Quelques minutes plus tard, il m’a embrassée, et je me suis laissé faire, je n’ai pas honte de le dire. Puis il s’est littéralement jeté sur moi. Alors le conte de fée s’est transformé en cauchemar, le prince charmant en monstre. Il m’a étranglée très fort, si fort que j’ai pensé que j’allais mourir. Il m’a giflée, car je résistais. Il m’a violée. Je me suis sentie en extrême danger. Il m’a insultée : « j’étais venue pour ça, je méritais ça, je l’avais cherché ». Je n’avais qu’à porter le voile, sinon j’étais une prostituée.

Vous avez passé la nuit avec lui ?

Oui, mais malgré moi. Cela a été la pire nuit de ma vie. Le matin, il s’est douché et a glissé un billet dans mon sac pour le taxi. Mais je ne voulais pas de son argent, je n’étais pas une prostituée. Il a quitté la chambre avant moi et m’a demandé de partir après lui. Toujours pour la discrétion.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/tariq-ramadan-accuse-de-viol-henda-ayari-une-des-victimes-presumees-se-confie-30-10-2017-7362729.php

aussi face à d’autres insultes et diffamations! Prises en sandwich entre les deux. Si les insultes sont plus virulentes envers madame ayari qu’envers les autres ce n’est pas sans raison ! Les violences physiques comme celles qu’a recu mounia , henda n’en a jamais eu par exemple. On peut donc comprendre l’attitude de Madame Rabbouj et son désir d’en finir avec cette affaire comme Christelle qui face à ce double harcèlement avait pensé se retirer du dossier l’année dernière. Le harcèlement et les diffamations de madame Ayari et de ses suiveurs s’accumulant depuis plusieurs mois et se greffant à ceux du clan ramadan, cela a poussé en decembre 2018 Christelle a melanger alcool et medicaments pour en finir sans que ca n’emeuve 30 secondes Henda! Elle a suspendu quelques jours son twitter pour émouvoir ses followers afin d’attirer l’attention sur elle et faire oublier les consequences de ses actes depuis des mois sur Christelle, Mounia et d’autre. Ironisant meme à la réouverture de son twitter. Christelle affirme que si elle avait su qu’il sagissait de madame ayari elle n’aurait jamais porté plainte derrière car elle avait deja souffert de cette femme en 2012 et qu’elle avait reussie a s’en departir avec un prétexte fallacieux et en coupant son facebook et sa ligne de telephone dont madame ayari saturait regulièrement le repondeur et trop souvent par des ordres et insultes. Christelle ne supportant plus la différence entre ce qu’henda lui écrivait et ce qu’elle lui racontait pendant des heures au telephone ainsi que les hurlements sur ses enfants, les propos racistes et sa volonté de la reconvertir à l’islam et de l’obliger à venir vivre à Rouen. Quand madame Ayari décrète que vous devez etre sa meilleure amie, elle ne vous laisse pas le choix et veut egalement vous dicter votre vie. Une Henda qui depuis 2012 piste christelle sur internet jusque sur son blog culinaire et artistique afin d’observer tout ce qu’elle ecrit, pense, fait et aime. Tout ça en douce pour ne pas être bloquée par Christelle mais qui fini par lui avouer fin 2017. Face à cette attitude que Christelle juge intrusive et dérangée, elle bloque Henda ! Mais Henda continue via fake profils à la pister et à vouloir lui dicter sa vie.  Une Henda qui affirme que Mounia et Christelle sont des malades mentales bipolaire voir skizo qui la harcelent et pourchassent par pseudo jalousie imaginaire mais qui ont des rapport psychiatriques montrant le contraire. Conclusions des rapports psy que Christelle et Mounia ont révélé publiquement mais que par contre madame ayari elle n’a jamais devoilée et qui a deja subit des soins par le passé.

Dès Fevrier / Mars 2018 Maitre Szpiner a été contacté à quelques jours d’intervalle sans concertation des deux femmes par l’avocat de Christelle et l’avocat personnel de Mounia pour lui signifier que l’attitude harcelante de madame ayari envers elles devait cesser ! Madame Rabbouj et Christelle n’ayant jamais été en contact de toute leur vie, elles ne savaient donc pas qu’elle avaient émis la même requête au même moment. Madame ayari a donc accrue ses manigances et envoyé son avocat soit disant pour ensuite se plaindre en inversant les rôles et la culpabilité lorsque nous osions publiquement du bout des lèvres signifier notre lassitude ou rétablir la vérité. Ses sbires faisant des petites captures ecran pour elle afin qu’elle puisse se faire un petit dossier contre celles qu’elle harcele depuis des années afin de se protéger et de se faire passer pour victime au cas ou les diffamées et harcelées porteraient plainte.

Madame ayari à la manière du clan ramadan traque les autres victimes (groupes secrets avec ordres, captures ecran, campagne de rumeurs, etc)

Madame ayari contrairement aux autres victimes semble avoir acquis les manières de Tariq Ramadan mielleuse au grand coeur et victime éternelle en in, double visage en off !