Majda abusée et manipulée (Belgique)

Grande, brune, de longs cheveux noirs, Majda est d’origine marocaine. Elle voyage dans le monde entier. Elle a fréquenté Tariq Ramadan pendant presque cinq ans, de 2009 et 2014. Majda n’a été ni violée ni frappée. Mais elle a été menacée lorsqu’elle a voulu dénoncer l’homme qu’elle appelle un « tartuffe », un prédateur. Elle affirmait que les victimes de l’islamologue se comptaient par dizaines, sinon par centaines depuis plus de deux décennies, dans une interview qu’elle avait accordée au Point il y a trois ans. «Il y a une sourate qui s’appelle mounafakin, comprenez les hypocrites : ils disent de leurs bouches ce qu’ils n’ont pas dans leurs cœurs. C’est exactement ce qu’est Tariq Ramadan», ajoutait-elle.

Nous dévoilons quelques extraits de son journal quotidien, tenu lors de sa relation heurtée avec le professeur d’études islamiques contemporaines de l’université d’Oxford. Majda Bernoussi envisageait de publier ce manuscrit intitulé Un voyage en eaux troubles avec Tariq Ramadan.

C’est au retour d’un pèlerinage à La Mecque qu’elle avait pris contact par Internet avec l’islamologue, qui lui apparaissait alors comme un saint homme.

« Le fourbe maquillé en homme d’islam »

«T. R. m’envoie ensuite des SMS de plus en plus entreprenants. Je te veux, que tu sois mienne. Il me répète sans cesse qu’il est mon homme. J’essaie de le calmer : on ne s’est pas encore rencontré ! Je lui ai tout juste envoyé des photos. Finalement, nous nous fixons une date pour se voir. Ce sera à Lille, en juillet 2009.»

« Je me sens de moins en moins tranquille. C’est à ce moment qu’une amie me conseille d’aller sur Internet. Je tombe alors sur un site qui me glace d’effroi. Là, devant mes yeux, des dizaines de filles hurlent leur désarroi anonymement. Elles racontent leurs rencontres avec T. R. Non, je ne le crois pas. Elles y dépeignent un monstre sans foi ni loi, qui a profité de tout, de leurs âmes et de leurs corps. Pour s’en aller après, lâchement. Je ne veux pas le croire. Alors, pourquoi ai-je ce frisson dans le dos ? »

«Il faut que je parte. Que je le lui annonce. Il se fâche. Il me traite d’allumeuse. Il m’écrit : Ça y est ? tu as testé ? c’est ça ? Je suis pris d’une colère sourde. Je sens le mal en lui, le faux, le fourbe maquillé en homme d’islam.»

« Il m’a demandé d’être sa femme »

« L’amour de Tariq est piteux et cuisant. Je sais des choses terribles aujourd’hui sur lui. Je suis si souvent parcourue d’une onde de rage et de douleur. Il n’y a rien de pire que d’être sincère sous le règne d’un Ramadan. Cela se paye cher. Mais comment savoir que le mal puisse montrer un regard aussi doux ? Comment pourrais-je oublier quand il m’a demandé d’être sa femme ? Qu’il m’a répété qu’il était divorcé. N’est-ce pas une simple aventure que tu recherches avec moi ? lui ai-je alors demandé. Ne m’insulte pas ! a-t-il aussitôt protesté.»

« Je n’étais qu’un objet pour lui »

«Je lui envoie des SMS incendiaires, dans lesquels je lui demande si les gens continueraient à venir écouter ses sermons s’ils savaient ce qu’il faisait à leurs filles ? Je lui assénais des vérités qu’il détestait, qu’il refusait catégoriquement d’entendre. Je prenais conscience que je n’étais qu’un objet pour lui. J’outrepassais mes droits en osant lui réclamer ce qu’il m’avait promis, respect et amour. J’étais sincère, pas lui, jamais lui. Pour lui, ce n’est qu’un jeu. Ma mise à mort pouvait débuter, comme celle de toutes les autres avant moi. Après une multitude de mensonges, et ma rébellion, TR me lâchait. Il disparaissait, car, m’a-t-il dit, je n’étais pas celle qu’il croyait, je n’avais pas fait ce qu’il attendait de moi. À savoir, me laisser piétiner et abuser.»

« Lynchée et insultée par ses fans »

… « J’ai été lynchée et insultée parce que ses fans refusaient de seulement imaginer que leur pseudo-prophète était un usurpateur et un hypocrite. Éloquent et brillant, certes, mais usurpateur quand même.  »

source et suite : http://www.lepoint.fr/societe/le-recit-de-majda-bernoussi-trompee-par-tariq-ramadan-20-11-2017-2173682_23.php

AUTRE INTERVIEW DE MAJDA : http://lesplaignantes.com/majda-manipulee-par-tariq-ramadan-a-parle-avec-au-moins-25-femmes-en-2014-qui-nont-pas-porte-plainte/

Tags

#Majda