Maryam Ramadan remercie Yasir Qadhi pour son soutien à la Free Tariq Ramadan Campaign. Mais qui est Yasir ? 🙄

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]

 

Yasir Qadhi, amĂ©ricano-pakistanais, professeur au sein de l’Ă©cole privĂ©e de Rhodes Ă  Memphis.

Son mentor est le salaafi Ali al-Tamimi, incarcéré à vie aux USA pour incitation au terrorisme depuis 2005.

Un ancien disciple de Yasir Qadhi, Umar Farouk Abdulmutallab, a Ă©tĂ© condamnĂ© pour une tentative d’attentat Ă  l’explosif sur le vol 253 de la Northwest Airlines, le jour de noĂ«l en 2009. La bombe Ă©tait entreposĂ© dans ses sous-vĂȘtements, la sentence : 4 vies d’emprisonnement et 50 annĂ©es sans possibilitĂ© de remise en libertĂ©.

Attention cet homme regarde la justice française… et nous juge ! Maryam Ramadan le remercie publiquement et est contente de le compter parmi les soutiens. Yasir a signĂ© la pĂ©tition pour Ă©xiger la libĂ©ration immĂ©diate de « son ami » Tariq Ramadan… Oh mon Dieu comme nous sommes impressionnĂ©s par ses valeurs, sa morale et sommes honteux devant sa grandeur 🙄😆

Rassurez vous, de ce genre, il n’est pas le seul Ă  avoir signĂ© cette « fumante » đŸ˜Č đŸ€ą pĂ©tition et Ă  avoir mĂȘme pondu un texte moralisateur et culpabilisateur (voir pire) envers la France et les victimes ! 

Une pĂ©tition mise en avant assez rĂ©guliĂšrement, pour impressionner les « nigauds », par la Free Tariq Ramadan Campaign et E. Marsigny l’avocat français ! 

Nous ferons d’autres articles pour vous prĂ©senter d’autres signataires ! 

La justice Française, la France, les Français n’ont nullement Ă  rougir ou Ă  obtempĂ©rer devant ses gens! 😎 

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]