Panique parmi les soutiens de Tariq Ramadan

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]

C’est un mauvais vent qui se lève, créant la panique parmi les soutiens de Tariq Ramadan. Jusqu’à présent, le théologien, accusé de viols par quatre femmes (dont l’une en Suisse) a campé sur une ligne de défense radicale : nier en bloc ce qui lui est reproché, jusqu’au simple fait d’avoir eu des rapports sexuels avec l’une ou l’autre des plaignantes. Ramadan avait juste consenti une relation de séduction, un flirt sans conséquence, lors de sa confrontation début février, pendant sa garde à vue, avec celle que la presse a surnommé «Christelle».

Depuis le week-end dernier, l’un de ses principaux lieutenants a pris contact avec les cercles proches du prédicateur, préparant le terrain à un revirement de situation. «Tariq Ramadan admettrait avoir eu des relations sexuelles avec la troisième femme qui a porté plainte contre lui», explique à Libération une source proche de Musulmans de France (l’ex-UOIF, branche française des Frères musulmans).

L’avocat de Tariq Ramadan, Me Emmanuel Marsigny, précise à Libération que le prédicateur connaît effectivement Marie : «Il reconnaît avoir eu une relation avec elle mais elle n’était pas ce qu’elle a décrit. Il s’expliquera quand il sera interrogé par les juges.» Marsigny traitait pourtant il y a peu sur le plateau de C à Vous les plaignantes de MENTEUSES haut et fort! 

Selon Marie, en exerçant des pressions, Tariq Ramadan aurait obtenu d’elle qu’elle poursuive, contre son gré, les contacts. «Il me menaçait de détruire ma réputation et de montrer à tous les photos et les vidéos que je lui envoyais», témoigne-t-elle.

Dans l’entourage du théologien, on s’inquiète aussi de ce que pourraient révéler les expertises des disques durs de Tariq Ramadan saisis par la police. De nouveaux éléments qui viendraient accréditer le fait que Tariq Ramadan menait une double vie connue seulement, ces dernières années, de quelques cercles.

Suite et source : http://www.liberation.fr/france/2018/04/18/nouvelle-defense-de-ramadan-panique-dans-son-camp_1644370

Comme l’a encore remarqué Libération, Résistance et Alternative, « une association créée en janvier pour diffuser la pensée du prédicateur », a changé sa photo de bannière sur sa page Facebook. Un logo de l’association a remplacé une photo de Tariq Ramadan, qui a été totalement supprimée.

Une pièce qui change tout. Jusqu’ici solidement défendu par ses soutiens, Tariq Ramadan a de moins en moins de défenseurs. Accusé de viols par quatre femmes, l’islamologue avait toujours nié toutes les versions des plaignantes.

C’est alors que Marie, la troisième accusatrice, a apporté aux enquêteurs une robe tachée de sperme qu’elle dit appartenir à Tariq Ramadan. Avant même les résultats d’analyse, l’accusé a changé de ligne de défense et a reconnu avoir « entretenu » une relation avec elle.

http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/tariq-ramadan-sa-base-de-soutiens-s-effrite-apres-ses-aveux-7793092049

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]