Qui est Lotfi Bel Hadj, ce « frère musulman » au cœur du dispositif de soutien à Tariq Ramadan

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]

Ce Franco-Tunisien de 54 ans, homme d’affaires né en banlieue parisienne, met ses réseaux à disposition du comité de soutien du Suisse poursuivi pour viols. Agissant dans l’ombre, il s’exprime pour la première fois publiquement sur cette affaire.

Le personnage sans doute le plus important parmi les soutiens de Tariq Ramadan, le plus caché aussi, au point que son nom n’était encore jamais apparu dans le traitement médiatique d’un dossier judiciaire pourtant peu avare en indiscrétions, se nomme Lotfi Bel Hadj. Aujourd’hui prospère homme d’affaires franco-tunisien, vivant principalement de ses placements dans près de 150 entreprises, ainsi qu’il l’indique, il est né en 1964 dans la banlieue rouge parisienne, à Saint-Denis, d’une mère tunisienne et d’un père algérien ouvrier dans une usine de pièces automobiles. Issu d’une famille de onze enfants, six garçons et cinq filles, il a grandi dans la cité des Francs-Moisins, «bâtiment 9, escalier 7, appartement 1729». (préciser que l’on vient du peuple pour se légitimer aux près des couches populaires que touche tariq ramadan et pour se donner une image de respectabilité et d’honnêteté ?)

Marsigny

L’ombre de Lotfi Bel Hadj, auparavant dans la coulisse, s’est avancée sur la scène ramadanienne, début mars 2018,

à l’occasion du remplacement de Me Yassine Bouzrou, l’avocat qui assurait jusqu’alors la défense du Genevois.

Et pour cause: Bel Hadj est pour beaucoup dans l’éviction de Me Bouzrou et l’arrivée de son successeur, Me Emmanuel Marsigny.

«Le comité de soutien [de Tariq Ramadan, ndlr] m’a demandé de lui proposer un tiercé et un quinté d’avocats, parmi eux il y avait Me Marsigny», explique celui qui dispose à l’évidence d’un carnet d’adresses fourni.

Précieux canal d’influence

Le précédent avocat, mis en relation, en octobre, avec Tariq Ramadan par un ancien journaliste d’une radio communautaire maghrébine, avait déçu le comité de soutien, en raison, notamment, de son mutisme médiatique. Me Bouzrou ne voulait peut-être pas paraître comme l’Arabe défendant un Arabe. Son confrère Marsigny n’encourt pas ce reproche, et le comité de soutien à l’enseigne de Free Tariq Ramadan, emmené, entre autres, par Yamin Makri, un ancien leader de la jeunesse musulmane lyonnaise, ami de Tariq Ramadan depuis les années 1990, y trouve sûrement son compte.

flots par centaines de commentaires de haine, de doxxing et d’appel à la mort sur les journalistes et victimes de tariq ramadan à chacune des interventions pleines d’infos parcellaires et tronquées voire mensongères de Marsigni. Des exemples de commentaires saisis par centaines sous uniquement deux videos prises au hasard ont été remis à la justice française. Imaginez les milliers qu’il existe sur la toile ! Effrayant et dangereux pour la sécurité de ses femmes dont une handicapée physique ! Souffler sur les braises de la haine semble peu intelligent ni déontologique ! Mais ça a le mérite de situer le personnage…

Une vieille connaissance de Lotfi Bel Hadj, Me Marsigny.
Ce dernier a été l’un des avocats de Me Karim Achoui, condamné en première instance pour complicité dans l’évasion, en 2003, du braqueur Antonio Ferrara – il avait gagné le procès en appel en 2010. «Karim Achoui, c’est mon petit frère, mon ami», assure Lotfi Bel Hadj
. Selon le journaliste Nicolas Beau, fondateur du site Mondafrique, les deux hommes songeaient en 2007 à créer un mouvement qui se serait appelé Les Nouveaux Français, écrit-il dans son livre Les beurgeois de la République (Seuil, 2016). «Une légende urbaine», commente l’homme d’affaires franco-tunisien.

Au temps où Me Achoui était dans la tourmente, Lotfi Bel Hadj avait mis beaucoup d’énergie à défendre la réputation de son ami Achoui radié du barreau et surnommé l’avocat de la mafia semble rendre le soutien précédemment offert en s’improvisant journaliste pour le muslim post. ↓

Karim Achoui et sa stratégie « victimaire » dans l’affaire Tariq Ramadan

Le clair-obscur de l’influenceur

Frédéric Geldhof

A la fois central et en retrait de l’affaire Ramadan, Lotfi Bel Hadj dispose avec Le Muslim Post d’un précieux canal d’influence. Ce pure player basé à Tunis a pour rédacteur en chef son fils et pour directeur de la rédaction un ancien de l’hebdomadaire français Le Point, Frédéric Geldhof. ( Belhadj et Frederic Geldhof -associés à d’autres personnes parfois qui semblent peu claires- non content de s’être fait de l’audimat et certainement de l’argent en diffamant les victimes,  souhaitaient également faire un reportage sur l’affaire ramadan et peut être même le revendre une belle somme selon les rumeurs… afin d’obtenir des interviews de certaines personnes, ce dernier n’a pas hésité en off à duper ses interlocuteurs en leur faisant croire que Christelle et son avocat étaient d’accord pour y participer… Utiliser encore le nom et le malheur de cette femme pour se sucrer sur son dos ! Christelle a interpellé directement sur son twitter Frederic Geldhof en lui demandant de stopper cela et en confirmant, pour que personne ne se fasse avoir, ce que Geldhof savait déjà : qu’elle n’y participerait pas ni elle ni son avocat etc … PLAINTE AVAIT D’AILLEURS DÉJÀ ÉTÉ DÉPOSÉE CONTRE LEUR STRUCTURE POUR DIFFAMATION ETC )

Alors que la presse française a tendance à enquêter «à charge», déplore l’homme d’affaires, Le Muslim Post fait l’inverse ( il charge les victimes des viols en les diffamant via la diffusion, signée Geldhof, d’informations parcellaires et tronquées et des fakes news de la tariq ramadan campaign , des éléments personnels interprétés librement et qui n’ont rien à voir avec les faits de viols, les identités et lieux de vie (etc) des victimes sans leurs autorisations sont jetées en pâture (mise en danger volontaire d’autrui, divulgation illégale d’identité car sans le consentement des victimes) et donc enfreignent la loi et détruisent la vie et sécurité de ses femmes déjà brisées… la recherche de la verité sur ces viols et les dizaines d’autres femmes leur importe peu semble-t-il ?! Un soutien communautariste, frériste, testiculaire ? Un profit financier derrière tout cela ? ).

Un article mis en ligne le en avril 2018 livre ainsi une enquête pouvant faire douter de la sincérité de «Christelle», l’une des trois accusatrices de Tariq Ramadan (plainte a été déposée contre le muslim post et article a donc été expurgé par eux d’une bonne partie des illégalités et diffamations pour échapper à la justice ! ils s’en foutent, le mal est fait et c’est ce qu’ils souhaitaient, détruire une victime de viol handicapée physique déjà persécutée depuis 10 ans par son violeur et ses sbires. Quelle noblesse morale et d’âme ! Quelle éthique, quel journalisme !

Il est à noter également que depuis le depart le muslim post a la photo de la femme maghrébine présente à la conférence de Tariq Ramadan le soir ou Christelle était violée. Ayant déjà diffusé des photos d’elle, il ont préféré flooter le visage de cette femme maghrébine et la balancer trouble et déformée en entête de l’article car il etait clair que ce n’était pas Christelle aux vues des autres photos ! Il fallait donc déformer et rendre illisible cette photo pour que la supercherie perdure ! Ils ont également signé et « sérigraphié » de leur logo cette photo en version non floutée de cette femme maghrébine à la conférence que la free tariq ramadan campaign et Tariq Ramadan veulent faire passer pour christelle, Eux si prompts à balancer avec leurs trolls les photos des victimes, afin qu’elles puissent être identifiées dans la rue pour qu’on leur fasse du mal, ne l’ont jamais fait pour cette photo de la conférence malgré les demandes de Christelle. Parce qu’ils savent pertinemment que leur mensonge serait mis à jour ! Pareil pour le muslim post qui n’a jamais diffusé publiquement cette photo pour ne pas griller ramadan très certainement, ni se griller eux même… l’info vrai soit disant chez le muslim post qui volontairement cache des infos prouvant les mensonges de tariq ramadan ! Ils ont par contre fait tourner cette photo en off (preuve et témoignage a été donné à christelle)… la free tariq ramadan campaing pour semer la confusion s’étant déjà employée à diffuser une photo retouchée/déformée de christelle datant de plusieurs années apres le viol et ou elle à 20 kg de plus qu’en 2009 et les séquelles psycho et physiques du viol et de son périple en temps que sdf suite à une dépression post-traumatique qui l’ont marqué physiquement ).

Mais par ailleurs, le site musulim n’a pas hésité à sacrifier un alibi «foireux» du Suisse – l’arrivée trop tardive d’un avion pour pouvoir commettre le viol dont on l’accuse en 2009 à Lyon –, alibi qui se serait cependant certainement effondré à un moment donné, nous dit letemps.ch. ( Il est surtout à noter que la justice savait pour ses jeunes venus chercher tariq ramadan à l’aéroport et donc l’alibi fouareux. Ses hommes savaient qu’ils allaient être convoqués par la justice quelques jours avant l’article du muslim post ! Ce sera le seul véritable article à charge contre Ramadan, il n’est pas dû au hasard… révéler ses informations et le témoignage de ses personnes à Lyon, proches de makri l’ami de tariq ramadan depuis les années 90, permettait à ses dites personnes d’eviter d’être accusées d’obstruction à la justice… « non regardez on a pas caché la vérité on en a même parlé au muslim post, » etc, ont-ils du certainement se prévaloir devant la police. Les menteurs pris la main dans le sac étaient ainsi sauvés de poursuites judiciaires qu’aurait pu entamer Christelle contre eux ! On peut se poser la question de savoir comment ses hommes qui protégeaient Tariq Ramadan dans son mensonge pendant des mois, ont été mis en contact avec le muslim post de belhadj et geldhof ! Ses hommes ont-ils subis des pressions ou « compensations » pour se taire pendant des semaines et si oui par qui ?  En tout cas, certains musulmans écœurés par le silence complice de ses hommes venus chercher ramadan à l’aéroport ont dénoncé ces faits sur les réseaux sociaux, les obligeant donc à sortir du bois ! Obligeant aussi « l’organisateur » de la conférence à donner cette fois les références du vrai billet d’avion ! )

Homme de l’ombre, le discret Lotfi Bel Hadj a quelque chose de flamboyant. Il vit dans trois villes – Paris, Tunis, Barcelone – «et Genève», ajoute-t-il. Est actif, fortune faite, dans le business humanitaire, notamment en Tunisie, où il aide à la création d’entreprises et s’est rapproché du parti islamiste Ennahda après la chute de Ben Ali en 2011.

Selon le journal Kapitalis (tunisie) ses business et son image en Tunisie n’est pas aussi claire et bienvenue que le raconte letemps.ch ↓↓↓

Rached Ghannouchi celui qui avait écopé d’une peine de onze ans de prison ferme et « président » du mouvement Ennahdha (frères musulmans) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ennahdha

VERSION ORIGINALE EN ARABE DE L’ ARTICLE : http://www.kapitalis.com/
VERSION TRADUITE DE L’ ARTICLE :
CLIQUEZ ICI

Libéral, son ADN est celui d’un «mec de gauche», précise-t-il, naissance et parcours en banlieue obligent (affirme lotfi au journal letemps.ch)

Apparemment un certains harlem Boksic (fan de Tarik) affirme le contraire ↓
Depuis octobre 2018 Lotfi Belhadj n’a jamais démenti, ni fait sauter les commentaires, ni apparemment porté plainte contre ce harlem Boksic qui pourtant publie directement sous les publications du muslim post de Mr Belhadj et de la free tariq ramadan. Ses tweets sont donc très visible par tous les membres du muslim post, de la famille ramadan, leur avocat marsigny ; tous proches de lotfi ce chef d’orchestre de la free tariq ramadan campaing selon les journaux.

Ses affaires, apparemment florissantes, ont donné à Lotfi belhadj assez de marge pour agir librement en politique, jamais en première ligne, toujours dans ce clair-obscur de l’influenceur, pour ainsi dire de marionnettiste, la place des seigneurs. Il a embrassé des combats communautaires, notamment la question du halal, dans un livre. (un business florissant en millions et très prisé par les frères musulmans parait-il.)

Lui voit large et pratique allègrement le grand écart. Son combat en faveur de Tariq Ramadan, ou plutôt de la reconnaissance de la «présomption d’innocence», le rangerait plutôt avec la tendance Frères musulmans, dont sont issus les Makri et consorts qui mènent ouvertement bataille sur les réseaux sociaux. En tout cas, à choisir, il dit se situer davantage côté qatari – le Qatar finançait la chaire d’islamologie du Genevois à Oxford – que côté saoudien.

Le website Kapitalis confirme ses liens politiques avec les freres musulmans de Rashed el Gannouchi « patron » du mouvement des frères musulmans en Tunisie nommé ennahdha qui signifie en francais : « mouvement de la renaissance » islamique ! ↓↓↓

Un commando et des trolls pour museler les victimes et de leurs soutiens mais aussi diffuser de la propagande reprise en choeur sur les réseaux sociaux et internet :

Depuis les rives du lac de Tunis, Lotfi Belhadj va en quelques jours former un petit commando de spécialistes de la réputation en ligne, et mobiliser quelques dizaines des 1000 à 2000 « profils conversationnels » – son armée de faux comptes sur les réseaux sociaux – qu’il entretient à l’année.

« Au minimum, un scan a été réalisé afin de cartographier le bruit social de l’affaire et d’identifier les adversaires les plus actifs« , nous explique un expert de ces techniques confidentielles. Selon ce dernier, l’équipe de l’homme d’affaires tunisien, ancien habitué des cercles francs-maçons, qui s’est également fait connaître dans la galaxie de la taxe carbone, aurait oeuvré au moins une semaine sur le dossier. Avec pour objectif de « faire du bruit, pour recouvrir les critiques les plus acerbes, diffuser imperceptiblement des éléments de langage et, éventuellement, orienter les discussions en cours« , décrypte notre interlocuteur.


Il nous apparait donc clairement que ce soutien est plus un soutien orienté solidarité de la confrérie des frères musulmans qui se cache derrière le paravent du soutien à la présomption d’innocence et d’une pseudo vérité face à une pseudo islamophobie ou racisme (ridicule les victimes sont maghrébines ou métisse noire… mais des femmes pauvres) ! La question se pose de savoir si il y avait un intérêt financier derrière tout cela et si oui qui payait ? Jusqu’à quand l’endoctrinement et le parasitage de la parole musulmane par les frères musulmans qui en prennent le quasi monopole ? Quand la vérité, en lieu et place de l’instrumentalisation, sera-t-elle offerte aux musulmans par les medias dits musulmans comme le muslim post ?


suites et sources :

  1. https://www.letemps.ch/monde/lotfi-bel-hadj-coeur-dispositif-soutien-tariq-ramadan?fbclid=IwAR1nzT8tDiuIzDDue3A-_7Sey7tZjNY6cp0TAWeTHtmJgXI7rg-b937lr1c
  2. https://www.lexpress.fr/actualite/autour-de-tariq-ramadan-un-soutien-tres-orchestre_1991886.html
  3. http://www.kapitalis.com/anbaa-tounes/2019/08/04/%D8%AE%D8%A7%D8%B5-%D9%85%D9%86-%D9%87%D9%88-%D9%84%D8%B7%D9%81%D9%8A-%D8%A8%D9%84%D8%AD%D8%A7%D8%AC-%D8%A7%D9%84%D8%B0%D9%8A-%D9%8A%D8%AF%D9%8A%D8%B1-%D8%AD%D9%85%D9%84%D8%A9-%D9%85%D9%86%D8%A7/?fbclid=IwAR3M_kn-rd_i8oTWKtxZReklHEYkeksKm023foeENkhyMt6ZdAUdO5MXJZA

خاص : من هو لطفي بلحاج الذي يدير حملة مناشدة عبد الكريم الزبيدي بالتعاون مع لطفي زيتون؟

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]