Tariq Ramadan, ce bénévole désintéressé? Tel père, tel fils ?

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]

 

—————————

Le prédicateur a toujours prétendu qu’il donnait des conférences à titre gracieux. Le livre Qatar Papers révèle qu’il percevait au moins 35 000 euros chaque mois de l’émirat gazier. Une enquête de Ian Hamel

Quand elles n’évoquent pas sa vie sexuelle assez particulière, ses anciennes maîtresses s’attardent sur la radinerie légendaire de Tariq Ramadan. (Maitresses à ne pas confondre avec les plaignantes qui l’accusent de viols et viol sur personne vulnérable. En effet, il semblerait s’adapter en fonction des personnes. Plus elle était vulnérable socialement, familialement, amicalement, financièrement, physiquement et psychologiquement, plus il semble avoir été sadique car sans doute se sentait-il en impunité totale pour agir sans risquer des conséquences. Ce qui montre qu’il est capable de se contrôler quand il le souhaite et connait totalement ce qu’ est le bien ou le mal. Il agissait donc sur les plaignantes en totale connaissance de la criminalité de ses actes et sous l’emprise d’aucune maladie mentale le poussant à agir comme l’a souligné son rapport psychiatrique. )

Prétendant qu’il n’avait pas d’argent, le petit-fils d’Hassan al-Banna, le fondateur des Frères musulmans égyptiens, leur faisait débourser la suite qu’il réservait dans les palaces.
(Avec aussi, semble-t-il , des cadeaux diverses et variés « exigés par des biais détournés » alors que leurs moyens financiers étaient souvent faibles. Non content de prendre d’elles physiquement et psychologiquement il piochait donc dans leur porte monnaie alors qu’il « avait » des centaines de milliers d’euros en banque et de multiples propriétés à travers le monde comme l’a mis en lumière tracfin et le livre Qatar Paper’s. On ne parle même pas de celles qu’il a « séduites » et dont il a aussi obtenu semble-t-il « des intérêts professionnels » ou à qui il « a piqué les idées » !

A noter que les organisations qui l’invitaient pour des conférences prenaient en charge les frais de transport et d’hôtel bien souvent et qu’il se faisait donc par déduction logique en plus rembourser de ce qu’il n’avait pas payé semble-t-il pour ses cas là en tout cas, tout en gagnant des points « smiles » sur sa carte lui permettant d’obtenir à terme une chambre gratuite si l’hôtel faisait parti de la chaine liée au programme de fidélité)

Officiellement, il affirmait ne percevoir que 4 500 euros par mois de l’université d’Oxford.

Ce n’est pas le Pérou, surtout lorsqu’il faut payer un logement à Kingsway, à Londres (son adresse officielle) et à Fourseasons, Westbay, à Doha (adresse publiée dans Qatar Papers. Comment l’émirat finance l’islam de France et d’Europe (*).
D’autant que son épouse, Isabelle Morisset, et ses deux filles, domiciliées dans l’émirat, ne semblent pas se tuer à la tâche.

(Isabelle et Maryam sa fille, sont elles aussi rémunérées/employées par le Qatar selon leurs déclarations, on ne sait pourquoi puisqu’elles n’y vivent pas H24 mais « occasionnellement », ce qui ne rime pas avec emploi réel à plein temps par semaine et sur place. Maryam Ramadan étant en France depuis l’incarcération de son père et s’affichant sur twitter comme étant « traveller » , les voyages dans le monde seraient-ils pour elle un emploi? Quel est donc son emploi au Qatar? Une Maryam partie il y a peu pour le Qatar parait-il. Une ou plusieurs enquêtes sur ses agissements se rapprocheraient-elles d’elle?  Exemple : http://lesplaignantes.com/myriam-ramadan-dans-la-ligne-de-mire-de-la-justice-helvetique/ + les sms retrouvés de son père Tariq Ramadan à Christelle révèlent que Maryam était au courant depuis fin 2009, comme sa mère qui elle avait reçu fin 2009 un recommandé avec accusé de réception pour la prévenir des agissements sexuels obscurs de celui-ci. Etc…)

Deux appartements à Montmartre

Heureusement pour notre saint homme, le Qatar volait à sa rescousse. Un document de Tracfin  (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins) révèle qu’il percevait 150 000 riyals, soit 35 000 euros mensuels de la Qatar Foundation, créée par la cheikha Moza, la deuxième épouse de l’ancien émir Hamad, et mère de l’actuel souverain.  Ce qui lui a permis de s’offrir deux appartements rue Gabriel-Péri à Montmartre.

Cette somme peut s’analyser différemment. De nombreux “experts“, rémunérés par des pays étrangers, notamment africains, perçoivent des montants souvent supérieurs à 35 000 euros. En revanche, la majorité des Français, en particulier les populations d’origine magrébine, ne touchent pas le dixième de cette somme. Mais le scandale n’est pas là : Tariq Ramadan a toujours répété qu’il servait bénévolement la « cause ». En clair, il ne prenait pas un centime pour prêcher la bonne parole dans le monde entier ! C’était un brave garçon tout dévoué à son prochain. D’ailleurs, il n’avait pas le sou, donnant comme adresse rue Gabriel Péri à Saint-Denis.

Alors qu’il a acquis en juillet 2017 deux appartements rue Gabrielle, à Montmartre, pour 670 000 euros. Bref, Tariq Ramadan jouait les fauchés.     

« L’indépendance financière », vraiment?

Depuis ces nouvelles révélations, les sites musulmans ne l’épargnent plus du tout.

Oumma.com dénonce sa « double vie sordide », et écrit que Tariq Ramadan, « jugé désormais trop sulfureux pour représenter la politique d’influence du Qatar à l’étranger, est devenu un paria dans l’oasis luxuriante du golfe Persique ».

Quant à Saphirnews.com, il rappelle que le prédicateur leur avait déclaré « qu’il n’avait pas d’engagement financier dans le travail mené avec  le Qatar ».

Dans une vidéo, Tariq Ramadan jure même que « la réalité de mon engagement, c’est que le CILE (Centre de recherche sur la législation islamique et l’éthique) est un projet dans lequel j’ai posé dès le départ une indépendance intellectuelle et politique et une indépendance financière ». Le Qatar n’a d’ailleurs pas mis longtemps pour effacer le nom de Tariq Ramadan du CILE, qu’il dirigeait depuis sa création en 2012.

L’appel aux dons

Quelques rares personnes continuent néanmoins de défendre sur Internet le prédicateur. Mais il s’agit, en dehors de sa propre famille, de “trolls“ de plus en plus chichement rémunérés. Plus aucune personnalité du monde musulman n’ose dorénavant le soutenir. D’autant que pour assurer sa défense, suite à des plaintes pour viols en France et en Suisse, les Ramadan n’ont pas hésité à faire appel à la générosité de la « communauté ».

Or, Qatar Papers révèle que « du 1er janvier 2017 au 5 février 2018, trois jours après sa détention, ce dernier compte [à la Société générale] a enregistré pas moins de 729 910 euros de flux créditeurs et 778 269 euros au débit ». Bref, le prédicateur avait largement les moyens d’assurer sa défense, sans demander l’aide de ses supporters, qui se sentent aujourd’hui totalement floués.

(Sans parler que les trolls supportant la « free tariq ramadan campaign » venaient flooder les pages des maigres cagnottes des victimes avec des insultes pour ses femmes et leurs donateurs ainsi que des messages pour décourager les gens de donner aux victimes car elles étaient soit disant « riches », n’avaient aucun frais, etc… inversion accusatoire encore et toujours! Ils ont même floodé le site hébergeant la petite cagnotte de Christelle pour obliger leetchi à la fermer sous la pression afin que cette handicapée physique se retrouve sans un euros pour financer ne serait-ce que ses déplacements pour monter sur Paris pour les convocations des juges et les expertises. Ils proposaient ainsi, sous twitter par exemple, une lettre type à envoyer en masse à leetchi pour leur intimer l’ordre de fermer la cagnotte de Christelle. L’ignominie perverse de ses gens n’a-t-elle aucune limite?! Leetchi n’a pas cédé ! Twitter par contre sans aucune morale a cédé à leurs intimidations et floodage de signalements irraisonnés et non justifiés. Le service « client » ne devant pas être localisé au même endroit de la planète peut-être? Tous les articles parlant de ce problème sont d’ailleurs régulièrement censurés sur internet! Twitter a également laissé les comptes des harceleurs ouverts sans majoritairement effectuer aucune sanction envers eux, préférant à contrario sanctionner les comptes des personnes outrées par ses messages de haine et de menaces sur les victimes et leurs soutiens et qui en faisaient part à twitter. Twitter et leurs modérateurs, comme d’autres réseaux sociaux, semblent souvent penser que leurs règles internes ou idéaux sont au dessus des lois nationales ou internationales, se considérant ainsi comme un pays « virtuel » à part entière ? https://www.yabiladi.com/articles/details/9121/marocain-divulgue-regles-moderation-facebook.html idem pour youtube qui ne sanctionne pas les videos et centaines de milliers de commentaires ou encore facebook qui n’agit pas contre le flot d’insultes ou de calomnies journalières sur la page officielle « free tariq ramadan » et diverses pages, groupes et profils là pour h24 calomnier, diffamer, insulter et harceler les victimes et leurs soutiens spontanés depuis 2017! Les traitant par exemple de menteuses, de prostituées, d’alcooliques, déversant propos racistes, antisémites, discriminants envers les femmes ou le handicap, riant à pleine gorge des sévices physiques et sexuels qu’elles ont reçus et de leurs séquelles, diffusant photos et identité ainsi que lieux de vies des victimes, etc)

(le montant collecté correspond quasiment au chèque de caution qu’il a remis à la justice pour pouvoir sortir. Chèque notamment ayant pour but de payer les éventuels dédommagements aux plaignantes. Les donateurs auraient-ils ainsi « financés  » les conséquences de ce dont est accusés Tariq Ramadan sans le savoir? A-t-il été fait en sorte que les donateurs, la communauté musulmane prennent en charge financièrement les actes du « millionnaire »Tariq Ramadan sans qu’il n’ait à débourser un centime pour ses victimes alors qu’il en a les moyens financiers? Encore un crachat aux visages de ses victimes pour leurs signifier qu’elles n’auront jamais réparation de sa part et un refus donc d’assumer les conséquences de ses actes?)

Par ailleurs, ces montants versés par le Qatar étaient-ils déclarés ? Tariq Ramadan devra peut-être donné quelques explications au fisc.

Saïd Ramadan, la chute

Tariq Ramadan a également perçu 19 000 euros de la Ligue des musulmans de Suisse
(LIGUE promue par Hani Ramadan sur son site internet : http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/09/07/rencontre-annuelle-de-la-ligue-des-musulmans-de-suisse-278675.html et qui avait demandé sa libération dès février 2018 https://rabeta.ch/communique-la-ligue-des-musulmans-de-suisse-appelle-la-liberation-du-pr-tariq-ramadan/)

et 6 000 euros de Juste Cause (promue par Tariq Ramadan sur son site internet et qui lui servait déjà il y a 10 ans à se faire financer par des dons de la communauté musulmane ses divers frais de justice par exemple contre Rotterdam : https://tariqramadan.com/juste-cause/) et dont l’un des buts est de « venir en soutien aux musulmanes et musulmans qui font face à des discriminations et doivent couvrir des frais de justice ».
(Sauf bien-sur  pour les plaignantes accusant Tariq Ramadan d’attouchements sexuels -Etats Unis-, de viols et viol sur personne vulnérable -France et Suisse- ou pour les mineures abusées par leur ancien professeur d’école en Suisse, ils préfèrent donner au présumé violeur, ca situe la moralité de ses groupements ! )

1957 Said Ramadan Secretary General World Moslem Congress

Résultat, l’avenir du prédicateur apparaît aussi sombre que celui de son père, Saïd Ramadan, gendre d’Hassan al-Banna, disparu en 1995 à Genève.

Saïd Ramadan en 1961

Arrivé en Suisse dans les années 50, il avait pour mission de faire adhérer les musulmans d’Europe à la Confrérie des Frères musulmans.

Grassement financé par l’Arabie saoudite, il aurait un peu trop abusé des plaisirs habituellement destinés aux “mécréants“ (femmes, alcool, … ?).
(A lire aussi sur le sujet : Les freres musulmans et la tradition de la tartufferie… des moeurs ?)

 Discrédité, soupçonné de travailler pour les services américains, britanniques et suisses, Saïd Ramadan est mort abandonné de tous.

Pas une seule publication n’a évoqué sa disparition, alors qu’il avait été dans le passé le ministre des Frères musulmans du Maroc au Pakistan.

Saïd Ramadan, le père de Tariq, travaillait pour la CIA : https://mondafrique.com/said-ramadan-le-pere-de-tariq-travaillait-pour-la-cia/

(*) Christian Chesnot et Georges Malbrunot, Michel Lafon, 293 pages

(base pour cet article : https://mondafrique.com/tariq-ramadan-un-benevole-a-35-000-euros-par-mois/)

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]