Tariq Ramadan «éprouve un profond respect» pour Yussuf Al-Qaradawi dont il trouve « les propositions juridiques novatrices »! Mais qui est Yussuf ?

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]

 

capture ecran video : « tariq ramadan repond sous facebook »

Pour Tariq Ramadan,

le Cheik est un sage « savant » de l’islam.

Dans un livre d’entretiens il défend bec et onglesYussuf Al-Qaradawi :

« Toute personne, musulmane ou non,

qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains,

sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices.

J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher »

Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135.

Mais qui est Yussuf Al-Qaradawi ? Voici un bref aperçu :

Très intéressant et si révélateur des soutiens idéologiques et financiers de Tariq Ramadan dans cette affaire.

Pour cerner l’islam de Tariq Ramadan, il faut se fier à un de ses modèles : le Cheik Yussuf Al-Qaradawi –dont il préface les ouvrages (exemple : 2002 – Youssef Qaradawi a invité Tariq Ramadan à préfacer un recueil de ses fatwas publié en français par les éditions Tawhid à Lyon (France). La fiche du livre Recueil de fatwas disponible dans le catalogue de la bibliothèque de l’École d’études sociales et pédagogiques de Lausanne en fait état.)-

Il etait le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Selon le site web du Conseil européen pour la fatwa et la recherche (ECFR), le leader mondial des Frères musulmans, Youssef Qaradawi, a démissionné il y a peu de ses fonctions de président du Conseil européen pour la fatwa et la recherche (ECFR). Le site Web indique que la nouvelle direction élue de l’ECFR est la suivante: Abdullah al-Judai (président)

Les livres de Qaradawi sont disponibles à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe.

Le Middle East Monitor (MEMO), un portail d’information islamiste basé au Royaume-Uni, rapporte que le dirigeant des Frères musulmans mondial, âgé de 93 ans, a annoncé sa démission à la tête de l’Union internationale des érudits musulmans (UISM). Selon le rapport :

Le 5 novembre 2018, le cheikh Yusuf Al-Qaradawi a déclaré qu’il démissionnait de ses fonctions de président de l’Union internationale des érudits musulmans (IUMS). S’exprimant lors de la séance d’ouverture de la cinquième assemblée générale à Istanbul, Al-Qaradawi a déclaré qu’il « céderait la parole au prochain président » et que c’était la dernière fois qu’il présidait la réunion. Al-Qaradawi a ajouté qu’il avait dit l’an dernier à un érudit et prédicateur soudanais Essam Al-Bashir qu’il avait l’intention de partir après cette assemblée générale. Il a ensuite accusé l’Occident de complot contre la Turquie pour faire échec à sa progression. « La Turquie est confrontée à des complots de la part de ceux qui n’aiment pas voir ce pays [en hausse] et de l’Ouest », a ajouté Al-Qaradawi. « Ils auraient réussi [dans leurs intrigues] sans le soutien d’Allah au président Recep Tayyip Erdogan et à ses frères », a-t-il déclaré. Réunissant plus de 1 500 universitaires du monde entier, l’assemblée générale de l’IUMS se poursuivra.

Pourtant Erdogan a perdu les dernières élections, Allah l’aurait-il laché ? Et ou sont donc ces soit disant occidentaux qui dans la foule se rejouissent de l’echec d’Erdogan? NUL PART ! 

Les théories du complot  pour expliquer tout et rien, se déresponsabiliser, sont également récurentes chez d’autres frères musulmans comme chez son disciple Tariq Ramadan.

 

Yussuf est le supérieur direct de Tariq Ramadan au sein du CILE au Qatar : Janvier 2012 – Youssef Qaradawi a participé au lancement du centre de recherche sur la charia dirigé par Tariq Ramadan au Qatar qui est intégré à la Qatar Foundation. Qaradawi dirige également son propre centre de recherche sur la charia, également intégré à la Qatar Foundation, depuis 2008. Centre Al-Qaradawi pour la modération et le renouveau islamique / WebArchiveArchive.Today

http://www.saphirnews.com/Tariq-Ramadan-La-reforme-radicale-passera-par-le-Centre-de-recherche-pour-l-ethique-au-Qatar_a13947.html / WebArchiveArchive.Today

Tariq Ramadan, Sheikha Mozah Bint Nasser et Youssef Al Qaradawi

Le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy entretenait avec Yussuf Al-Qaradawi une correspondance et légitimait ses partisans de l’Uoif (inscrite depuis peu comme terroriste par les Emirats Arabes Unis). En 2004, lorsque deux journalistes français ont été enlevés par l’Armée islamique en Irak, Michel Barnier, le ministre des affaires étrangères, s’était alors empressé de lui rendre visite. Le Monde lui accordait un portrait dégoulinant de mièvrerie orientaliste le décrivant comme l’homme du « centrisme musulman » : Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui (Xavier Ternisien, « Al-Qaradawi », Le Monde 31 août 2004.) ».

Nicolas Sarkozy et sa femme ainsi que la Sheikha Mozah, la « supposée employeuse » de Tariq Ramadan via la Qatar Fondation.

 Yussuf Al-Qaradawi fut l’invité de marque de l’UOIF notamment à son congrès du Bourget en 2000, et s’est déplacé de nombreuses fois à l’école d’imams de l’UOIF pour y dispenser des « master class » et des conférences, l’Institut Européen des Sciences Humaines. Cette pépinière d’imams est dirigée par un autre membre de l’UOIF et du CEFR, Ahmed Jaballah.

Yussuf, une star au Canada ! Tariq Ramadan bénéficie sur place des entrées de Yussuf : https://pointdebasculecanada.ca/tariq-ramadan-annonce-admission-union-mondiale-des-savants-musulmans-preside-guide-freres-musulmans/

Le prédicateur Yusuf Qaradawi a été placé sur la liste rouge d’ interpol pendant plusieurs années, voici l’ancienne adresse de sa fiche : http://www.interpol.int/fr/notice/search/wanted/2014-58772

A la demande de l’Egypte, Interpol a diffusé en décembre 2014 une notice rouge concernant Youssouf Al-Qaradawi, rejoignant ainsi, comme 40 autres partisans des Frères musulmans, la longue liste rouge d’Interpol.

Le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR) organe d’avis juridiques de la Fédération des organisations islamiques d’Europe (FOIE), dont est membre l’UOIF, Yussef al-Qaradawi, a été placé sur la liste rouge d’Interpol pour les charges suivantes:
«Incitation et aide à commettre des assassinats intentionnels, aide aux prisonniers à s’échapper, incendies criminels, le vandalisme et vol.»

Ce cheik, sûrement le plus influant du monde sunnite contemporain (ses émissions sur Al-Jazeera rencontrent une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du Monde) en août 2004 dans un article du quotidien Le Monde.


Les idées de Yussuf al-Qaradawi. Voici un bref aperçu :

« certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher  » Tariq Ramadan

  1. Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam, 2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207) :
    Qaradhawi n’a pas de mots assez durs contre l’homosexualité, qu’il décrit comme un « acte vicieux, (…) une perversion de la nature, une plongée dans le cloaque de la saleté, une dépravation de la virilité et un crime contre les droits de la féminité ». Mieux, comme un crime faisant craindre la fin de la civilisation : « Quand ce péché répugnant se propage dans une société, la vie de ses membres devient mauvaise et il fait d’eux des esclaves. Il leur fait oublier toute morale, toutes bonnes mœurs et toute bonne manière (Youssef al-Qaradhawi, Le licite et l’illicite, p. 175.) ». À ses yeux, même l’androgynie annonce le chaos : « Quand l’homme se féminise et que la femme se virilise, c’est le signe du chaos et de la dégradation des mœurs (Youssef al-Qaradhawi, « Quand la femme immite l’homme et que l’homme immite la femme » 1992, Le licite et l’illicite op.cit., p. 91. ) ».
    D’où la nécessité d‘interdire les pantalons et de défendre le voile pour les femmes. Youssef Qaradawi soutient que les musulmanes doivent porter le hijab pour se distinguer des non-musulmanes par leur apparence, ce qui leur évite également d’être molestées Le licite et l’illicite dans l’islam / Chapitre The halal and the haram in marriage and family life – Section The physical appetites – Sous-section Women’s ‘Awrah.

    En réalité, la seule question que se pose réellement Qaradhawi concerne le meilleur moyen d’éradiquer les homosexuels.
    Yussuf Al-Qaradawi
    préconise la mise à mort des homosexuels.

    Ce cheikh qui préside l’Union Internationale des Savants Musulmans, dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam, 2002) s’interroge sur la manière la plus « pratique » d’éliminer les homosexuels : « Est-ce que l’on tue l’actif et le passif ? Par quel moyen les tuer, est-ce avec un sabre ou le feu, en les jetant du haut d’un mur ? Cette sévérité qui semblerait inhumaine n’est qu’un moyen pour épurer la société islamique de ces êtres nocifs » Youssef Qaradhawi , Le licite et l’illicite, El Qalam, 2002, p.175


  2. Sur Qatar TV,  le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003.
    Conformément à la position des Frères Musulmans rapportée par le New York Times dès 1949, Youssef Qaradawi encourage l’enrôlement de militants pour mener des attentats-suicide. BBC Arabic / MEMRI


  3. Pour ce qui est des femmes violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées  décemment devraient être punies […]  pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. »


  4. Youssef Qaradawi justifie les mutilations génitales féminines. IslamOnLine

  5. Youssef Qaradawi encourage l’établissement de «ghettos musulmans» en Occident.Priorities of the Islamic Movement

  6. Youssef Qaradawi déclare légitime de recourir à la force «à toutes les fois que c’est possible» pour faire appliquer les principes de l’islam («changing wrong by force whenever possible». Priorities of the Islamic Movement

  7. Youssef Qaradawi décrit la mosquée comme une institution politique où les participants sont mobilisés pour le jihad («It must be the role of the mosque to guide the public policy of a nation, raise awareness of critical issues, and reveal its enemies. From ancient times the mosque has had a role in urging jihad for the sake of Allah»). IslamOnLine

  8. Quant aux victimes du tsunami asiatique, « punition divine », elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations » pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues.

  9. En janvier 2016, le journal Asharq Al-Awsat, basé à Londres, a publié les regrets de Youssef Qaradawi d’avoir tenté de réconcilier les chiites et les sunnites durant de nombreuses années ainsi que les louanges qu’il a adressées aux exégètes saoudiens ‘pour avoir été plus matures que lui’ et avoir compris avant lui la ‘nature véritable’ du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Asharq Al-Awsat / WebArchiveArchive.TodayGMBDW

  10. Tuer les apostats :

    Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux Cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam, les apostats :  « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)



    Sayyid Qotb, le plus radical des Frères musulmans, l’homme dont Ben Laden s’inspire pour décréter le meurtre des « tyrans apostats » n’a pas cessé d’être enseigné dans les écoles des Frères musulmans. Y compris en France. Il n’y avait donc aucune raison que Qaradawi renie cet héritage.
    Lors du printemps arabe, Qaradawi va même jusqu’à demander que l’on tue Mouammar Kadhafi dans son émission télévisée. «Que celui qui dans l’armée libyenne peut tirer une balle sur Mouammar Kadhafi pour en débarrasser la Libye, le fasse».Qaradawi recommande d’aller combattre contre le régime d’Assad n’hésitant pas à stigmatiser un ancien Frère musulman proche du régime, Said Ramadan Al Boutih l’accusant de « dénaturer l’islam » en aidant « ce rat d’Assad ». Dénaturer l’islam rendait Said Ramadan Al Boutih apostat et légitimait théologiquement son élimination. Le prédicateur mourra quelques semaines plus tard dans un attentat.

    Pour Qaradhawi tous les soutiens du régime doivent être tués. « Ceux qui agissent avec le pouvoir, il nous est obligatoire de tous les tuer: militaires, civils, oulémas, ignorants (…) ceux qui sont du côté de ce pouvoir (régime syrien) injuste (…) qui a tué les gens sans raison, ils sont injustes comme lui (…) ceux qui tuent pour lui, que ceux-là soient tués à leur tour  » (La Charia ou la vie, décembre 2012.).Emporté dans son élan, il n’hésitera pas à condamner les millions d’Egyptiens descendus dans la rue contre Mohamed Morsi en 2013. Cette fois il faut dire que le président était le bien aimé Frère Morsi. « La charia (loi islamique) impose à tous les croyants de faire allégeance au président élu, d’exécuter ses ordres et de se conformer à ses directives ». Et d’appeler à la révolte : « J’appelle ce peuple dans les villes, dans les villages, dans les déserts et dans les campagnes. Je l’appelle, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, riches et pauvres, fonctionnaires et travailleurs, musulmans et chrétiens, libéraux et islamistes à ne former qu’un seul rang afin de préserver les acquis de la révolution ; pour protéger la liberté, la démocratie, la libération de toute dictature et ne pas les abandonner à un tyran gouverneur, civil ou militaire. Certaines nations ont aussi connues cela et ont perdus leur liberté, ne la retrouvant qu’après des années. (17 juillet 2013) »


  11. Qaradawi délivrera une autre fatwa contre le référendum constitutionnel : « participer au référendum constitutionnel et contribuer de quelque manière que ce soit au renforcement de ce coup d’Etat autoritaire, ou lui donner de la légitimité ou prolonger son existence ou sa consolidation c’est coopérer dans un péché, et cela est un acte religieusement interdit. »

  12. Concernant les relations entre époux, une fatwa de Qaradawi proclame la disposition servile et utilitaire de la femme en matière de sexe: « L’homme, en matière sexuelle, est le requérant et la femme la requise. Celle-ci est tenue de répondre aux désirs sexuels de son mari. Un récit de Mahomet dit: « Si un homme demande à sa femme de répondre à ses besoins sexuels, celle-ci doit l’exaucer même si elle se trouve sur un four brûlant ». La femme est mise en garde de refuser sa demande sans raison valable parce que cela risque de pousser le mari à avoir un comportement anormal. Mahomet dit: « Si un homme appelle sa femme à le rejoindre dans son lit, et qu’elle refuse de venir le laissant dormir en colère contre elle, les anges la maudissent jusqu’au matin ».

  13. Qaradhawi est un fervent défenseur du droit à la polygamie pour les hommes. A cause de leur « nature » et surtout celle des femmes, qui ont leurs règles ! « Dans les sociétés qui interdisent la polygamie (…), beaucoup d’hommes ont des femmes qui n’ont que peu de désir (…) alors que leurs maris ont des besoins sexuels impérieux. Que peuvent-ils faire ? Certaines épouses ont de très longues périodes de menstruation, 10 jours ou plus. Les maris décident donc de prendre une femme supplémentaire ».


  14. Comment battre sa femme ? Qaradhawi fait partie de ces fondamentalistes prêts à durcir les recommandations du Coran pour se démarquer à tout prix d’une conception égalitaire, jugée « occidentale », des rapports homme-femme. Notamment lorsqu’il autorise les violences conjugales. Dans le Coran, il est écrit : « Celles dont vous aurez à craindre la désobéissance, vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais, dès qu’elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand (Sourate IV, 38, (« Les femmes »), Le Coran, édition du CED.)» . Cette autorisation — qui n’est plus appliquée que par des musulmans archaïques — est soumis à certaines conditions, notamment le fait d’user d’un bâton d’arak (de la taille d’un bâton de cannelle). Ce qui revient à recommander une punition davantage symbolique que réellement physique. Youssef al-Qaradhawi préfère toutefois s’en tenir à une interprétation littéraliste moins métaphorique. Voici ce qu’il recommande aux jeunes musulmans vivant en Europe dans Le Licite et l’illicite en islam : « Quand le mari voit chez sa femme des signes de fierté ou d’insubordination, il lui appartient d’essayer d’arranger la situation avec tous les moyens possibles en commençant par la bonne parole, le discours convaincant et les sages conseils. Si cette méthode ne donne aucun résultat, il doit la bouder au lit, dans le but de réveiller en elle l’instinct féminin et l’amener ainsi à lui obéir pour que leurs relations redeviennent sereines. Si cela s’avère inutile, il essaie de la corriger avec la main tout en évitant de la frapper durement et en épargnant son visage (« Ce qu’on doit faire quand la femme se montre fière et rebelle », Youssef Qaradhawi, Le Licite et l’illicite en islam, Paris, Al-Qalam, 1992, p. 207.) ».


  15. Faire en sorte que tout citoyen d’Europe se convertisse à l’islam et dans la version frères musulmans. Youssef Qaradawi promeut la conquête de l’Occident par les musulmans. MEMRI 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_musulmans#Une_implantation_en_Europe_comme_relais_%C3%A0_la_suite_des_d%C3%A9boires_en_%C3%89gypte_et_au_Moyen-Orient

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_musulmans#Une_implantation_en_Europe_comme_relais_%C3%A0_la_suite_des_d%C3%A9boires_en_%C3%89gypte_et_au_Moyen-Orient

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_musulmans#Une_implantation_financi%C3%A8re_qui_vient_compl%C3%A9ter_cette_implantation_religieuse

    Pour Qaradawi, l’Europe n’est pas un espace neutre mais une terre à conquérir au nom de l’islam.Sur Al Jazira, il déclare :« Les amis du Prophète ont entendu [de sa bouche] que deux villes seraient conquises par l’islam, Romiyya et Constantinople, le Prophète ayant précisé qu’Héraclès [qui deviendra plus tard Constantinople] serait conquise en premier. Romiyya est Rome, capitale italienne, tandis que Constantinople était la capitale de l’État de la Rome byzantine, aujourd’hui Istanbul. Il a décrété qu’Héraclès serait conquise en premier, et c’est ce qui est arrivé… Constantinople a été conquise, mais la seconde partie de la prophétie, c’est-à-dire la conquête de Rome, reste à réaliser. Cela signifie que l’islam retournera en Europe. L’islam est entré deux fois en Europe, et deux fois l’a quittée… Peut-être que la prochaine conquête, avec la volonté d’Allah, se fera par la prédication et l’idéologie. Toute terre n’est pas obligatoirement conquise par l’épée… [La conquête de la Mecque] ne s’est pas faite par l’épée ou la guerre, mais par un traité [de Houdaybia] et par des moyens pacifiques… Peut-être allons-nous conquérir ces terres sans armée. Nous voulons qu’une armée de prédicateurs et d’enseignants présentent l’islam dans toutes les langues et tous les dialectes… (Al Jazira, le 24 janvier 1999https://www.memri.org/reports/leading-sunni-sheikh-yousef-al-qaradhawi-and-other-sheikhs-herald-coming-conquest-romeYoussef Qaradawi a plaidé pour une offensive idéologique contre l’Occident en soulignant que les lacunes technologiques du monde musulman rendaient irréaliste une offensive militaire frontale contre l’Occident à cette étape-ci Priorities of the Islamic Movement

  16. Et les prédicateurs européens se bousculent. Le plus célèbre d’entre-eux, Tariq Ramadan est le propagateur des idées de Qaradhawi en Europe. Il le cite régulièrement et dans un de ses livres écrit.« Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher (Tariq Ramadan, Aziz Zemouri, Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, l’Archipel. Pour en savoir plus sur Tariq Ramadan : Caroline Fourest, Frère Tariq, Grasset.) »

    capture ecran video : « tariq ramadan repond sous facebook »

    Tariq finira par être récompensé de sa dévotion à Qaradhawi, outre une chaire dans une université britannique financé par le Qatar, il obtiendra aussi un poste dans Centre de recherche sur la législation et l’éthique islamiques (CILE), à la faculté islamique de Doha.
    Le site Global Muslim Brotherhood Daily Watch  note l’admission de Tariq Ramadan à l’UMSM en y consacrant un article le 8 février 2016. l’Union mondiale des savants musulmans, un groupe sélect d’exégètes présidé par le guide spirituel des Frères Musulmans, Yussuf Al-Qaradawi
    10 avril 2014 – WebArchive / Archive.Today

    Mention de l’appartenance de Tariq Ramadan à l’UMSM / IUMS (Bio française) Autant dire qu’il doit tout ou presque à Yussuf Al Qaradawi !

    A force d’être traduit et popularisé en Europe, Qaradhawi a fini également par être personna non grata chez ceux la même qui le tenaient pour représentant des musulmans. Il sera interdit de séjour par la volonté de Nicolas Sarkozy en mars 2012.Qu’importe, pour Qaradhawi, l’Europe est fondamentale car elle peut revivifier l’islam. Le couper de ses racines traditionnelles et l’amalgamer à l’islamisme.« L’Europe [finira par] se rendre compte qu’elle souffre de sa culture matérialiste et se cherchera une solution de remplacement, une échappatoire, un canot de sauvetage ; elle ne trouvera rien qui puisse la sauver, si ce n’est le message de l’islam, le message du muezzin qui lui transmettra la religion sans renier le monde, la conduira aux cieux sans la déraciner de la terre. Avec la volonté d’Allah, l’islam retournera en Europe, et les Européens se convertiront à l’islam. Ils seront ensuite à même de propager l’islam dans le monde, mieux que nous, les anciens musulmans (Al Jazira, le 30 novembre 2000. ) ».Qaradhawi avait raison sur une chose, les « anciens musulmans » sont moins manipulables que les « nouveaux ». Tant que les Frères musulmans se contentaient de pourrir le débat public en Occident, ou de brûler des ambassades pour des caricatures, les « anciens musulmans » haussaient les épaules. Et puis Qaradhawi s’est emballé, il a appelé au meurtre de Kadhafi, promis l’extase aux sicaires de Morsi. Et les « anciens musulmans » ont cessé d’apprécier le vieux milliardaire. C’est l’Egypte du très religieux président égyptien Sissi (mis en place par les Frères) qui a lancé ce mandat d’Interpol. Ce sont les très conservateurs émiratis qui ont placé la plupart des organisations des Frères musulmans sur une liste terroriste.Une condamnation intellectuelle massive de la pensée et des activités des Frères musulmans depuis les démocraties occidentales aurait été mille fois préférable. Des condamnations judiciaires d’un état de droit pour incitation à la haine et au meurtre auraient été mille fois préférable. Visiblement ce ne sera pas le cas. La riposte contre les Frères viendra du monde des « anciens musulmans » méprisés par Qaradhawi, et pas forcément de la manière la plus démocratique.
    http://lesplaignantes.com/les-freres-musulmans-le-fleau-du-monde-arabe/
    En 2002 le ministre de l’intérieur saoudien Mohammed Ben Nayef déclarait: «Tous nos problèmes viennent des frères musulmans. Nous avons accordé un soutien excessif à ce groupe. Les frères musulmans ont détruit le monde arabe»


  17. Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’ affirma Qaradawi le 28 janvier 2009 sur Al-Jazeera TV :

    C’est à Vomir…

En 1998, alors que la condamnation de Roger Garaudy pour négationnisme à la suite de la parution de son ouvrage Les Mythes fondateurs de la politique israélienne provoque dans le monde arabe des vagues de soutien en faveur du philosophe français, al-Qaradawi participe en tant qu’intervenant à un meeting de soutien à ce dernier, organisé par l’une des femmes de l’émir du Qatar.

En janvier 2009, lors d’une diffusion de son sermon du vendredi soir sur  Al-Jazeera, il a prié ‘pour qu’Allah tue tous les juifs’ [prayed that Allah would kill all the Jews]*: “Oh Allah, emporte cette peuplade oppressive de juifs sionistes. Oh Allah, n’épargne pas un seul. Oh Allah, dénombre les et tue les jusqu’au tout dernier.”

Il avait aussi déclaré: « Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…)  Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je clorai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

The prime minister of Hamas movement Ismail Haniyeh welcomes Yusuf al-Qaradawi / Ismail Haniyeh embrasse la main du président de l’Union mondiale des savants musulmans et guide spirituel des Frères Musulmans, Youssef Qaradawi, au moment où il arrive à Gaza le 8 mai 2013.


« Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J’éprouve un profond respect pour l’homme et le savant et serait le dernier à m’en cacher » Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l’Archipel, 2005, page 135.

( Sources : https://www.europe-israel.org/2014/12/excellente-nouvelle-interpol-place-le-predicateur-antijuif-de-luoif-yusuf-qaradawi-sur-la-liste-des-personnes-recherchees/ + https://www.huffingtonpost.fr/fiammetta-venner/qui-est-youssef-al-qarada_b_6286738.html + http://islamisation.fr/observatoire-islamisation/gays/ + http://islamisation.hautetfort.com/archive/2007/03/07/l-axe-ramadan-qaradawi.html + wikipedia + https://pointdebasculecanada.ca/tariq-ramadan-annonce-admission-union-mondiale-des-savants-musulmans-preside-guide-freres-musulmans/ + https://www.globalmbwatch.com/ )

[La copie totale ou partielle et la capture d'écran de tout ou élément(s) du website ici présent est strictement interdite sans notre autorisation (rendez-vous à la section contact). Merci de respecter le copyright international sous peine de poursuites judiciaires.]